Sélectionner une page

News

Le Grand Article : « Entre Genève et Davos, comment passer de l’idée à l’action » par Caroline Widmer

Cette semaine, alors que les stars du cinéma foulent le tapis rouge du festival de Cannes, c’est un autre scénario qui se tourne au cœur des Grisons. A Davos, durant cinq jours, ce sont les géants de la Tech et les personnes parmi les plus influentes de la planète (amputées de la Chine et de la Russie !) qui se réunissent pour parler de notre avenir lors du Forum économique. Innovation, éducation, emploi, cybersécurité, conflits internationaux, crise alimentaire, bouleversements climatiques, tous les thèmes sont abordés dans cet hémicycle très exclusif. Mais peut-on vraiment attendre quelque chose de cette grand-messe qui s’essouffle après deux ans d’absence et les catastrophes qui se multiplient ? 

En marge du Forum, depuis trois ans, Présence Suisse a investi la House of Switzerland située dans l’enceinte du stade de glace de Davos. Au cœur de l’innovation, à l’intersection du secteur académique et du monde économique, mon activité pour -Pulse Incubateur HES m’a amenée à participer au Geneva Day. Organisée par la Mission de la Suisse auprès de l’ONU, cette journée entière est dédiée aux nombreuses initiatives lancées depuis notre Cité, qui rayonnent au niveau international. 

Enrichissantes et instructives à plus d’un titre, les interventions de personnalités de haut vol m’ont emplie d’espoir, que l’on passe (enfin) de la parole aux actes face aux urgences auxquelles notre monde est confronté.  

 Des stratégies durables au plus haut niveau et à tous les niveaux 

Sous l’impulsion de Jonathan Normand, CEO de BLab Switzerland, et André Hoffman, vice-président de Roche, une alliance de CEO et membres de conseils d’administration s’est réunie sous la bannière de la Swiss Boards for Agenda 2030. Dans un premier temps, ce sont 21 entreprises qui se sont engagées au plus haut niveau à créer des stratégies durables et résilientes pour accélérer la mise en œuvre des objectifs posés par les Nations Unies. Il s’agit de construire une économie qui repose sur l’inclusion de toutes les parties prenantes et comme le rappelait Suzanne Ruoff « pour s’engager dans le processus du changement, l’adhésion de chaque personne, à tous les niveaux, est déterminante ». Chapeau à Nicolas de Toledo, Patrick Headon et toute l’équipe de BLab d’avoir réussi à rassembler une telle communauté. 

Promouvoir une utilisation positive de la Tech ? 

La Tech est-elle positive, négative ou doit-on la considérer neutre, comme la Suisse ? Toute la question réside dans ce que l’on en fait. Le panel, introduit par le Conseiller fédéral, Ignazio Cassis et la Conseillère d’État, Nathalie Fontanet, a présenté des actions concrètes entreprises pour promouvoir un usage positif des technologies. La Fondation Geneva Science and Diplomacy Anticipator (GESDA), représentée ce jour-là par la directrice générale du CERN, Mme Fabiola Gianoti, en est un exemple. En rassemblant les communautés scientifiques autour des grands enjeux de notre planète, cette institution permet d’anticiper les avancées technologiques afin de développer des solutions pour un avenir durable. Une façon d’appréhender l’avenir qui semble rejoindre la vision du Swiss Center for Positive Futures, dirigé par Isabelle Chappuis. L’implantation de l’ONG GIGA, évoquée par Mme Doreen Bogdan-Martin, directrice de l’Union internationale des télécommunications est un autre exemple d’une action conjointe d’ITU et UNICEF qui œuvre pour l’accès des jeunes à l’information et à la technologie partout dans le monde, démontrant ainsi les efforts considérables pour faire de l’usage des technologie une FORCE POSITIVE.  

L’humain au centre de la transformation du travail 

Avec l’avènement des technologies dans chaque sphère de notre vie, et de manière exacerbée depuis que nous avons été contraints de changer profondément nos modes de travail, notre environnement (professionnel) est devenu Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu (VICA). La transformation dans le monde du travail est en marche et la vélocité du changement va en s’accélérant. Comme s’accordaient à le dire Rick Samans, directeur de la recherche à l’Organisation Internationale du Travail, et Christophe Catoir, Président d’Adecco, pour faire face aux pressions géopolitiques, économiques et sociales, l’humain doit être constamment remis au centre. Le WEF ne cesse de le rappeler, les soft skills sont les compétences de demain, l’éducation doit donc intégrer pleinement cette dimension. Enfin, la mesure du succès ne peut plus se limiter à la productivité, elle doit absolument prendre en compte le bien-être des employés et faire de la balance entre vie privée et vie professionnelle une priorité. C’est un équilibre pour lequel les nouvelles générations ne sont plus prêtes à faire de compromis.   

Rétablir la confiance numérique 

Cette journée intense et riche d’apprentissage s’est close par la présentation de la Swiss Digital Initiative et le lancement de son premier Label de confiance numérique, déjà attribué aux services numériques de plusieurs entreprises suisses. Des engagements pris par des personnalités telles que Doris Leuthard et Peter Brabeck il y a trois ans se concrétisent aujourd’hui par des actes, me confortant dans l’idée que nous avons passé un cap, celui du passage à l’acte.  

Chaque sujet traité par ces éminent.e.s spécialistes le temps d’une journée me donne à croire que le public de Davos a réalisé un point essentiel : les jeunes générations ont compris les enjeux d’un futur durable, s’engagent et en attendent de même des responsables.  Tous les jours chez -Pulse, nous accompagnons des projets drivés par la quête de sens. Portés par des entrepreneur.e.s to-be qui allient ambition et bien-être, ces startups visent un impact positif pour la planète et intègrent les principes prônés par le label BCorp. Ces jeunes pousses issus des hautes écoles spécialisées genevoises nous donnent de l’espoir autant que les grand.e.s décideur.euse.s de ce monde. A quand le Davos des jeunes générations ? 

Geneva Day, World Economic Forum, le 23 mai 2022

Geneva Day - World Economic Forum

Une salle pleine de ressources

News précédentes